L’éco-conception
pour votre communication

Le sujet du développement durable est omniprésent de nos jours et on évoque de plus en plus l’empreinte environnementale des entreprises. Comment ces dernières peuvent-elles réduire leur impact écologique ? Tout simplement par l’éco-conception en impression dans leurs processus. Que ce soit pour le design de leurs produits et services ou pour leur communication, chez U’rself, nous travaillons au quotidien pour fabriquer et imprimer des supports de communication éco-conçus.

Quelle est la définition de l’éco-conception ?

L’éco-conception est une notion très récente, que ce soit en France ou à l’étranger. La définition de l’éco-conception (ou « Eco-design » en anglais) a donc beaucoup évolué ces dernières années. La proposition de l’AFNOR fait figure de référence depuis 2004 : « L’éco-conception consiste à intégrer l’environnement dès la conception d’un produit ou service, et lors de toutes les étapes de son cycle de vie ».

L’éco-conception intègre donc systématiquement les aspects environnementaux dès la conception de produits et leur développement. Son objectif est de réduire les impacts environnementaux tout au long de leur cycle de vie. Traditionnellement, l’éco-conception a été considérée comme applicable aux produits mais son champ d’application a été plus récemment élargi pour inclure les services et systèmes.

L’éco-conception se caractérise par une vision globale du cycle de vie, il s’agit d’un champs d’étude et une approche multicritères. Elle prend en compte chaque étape du cycle de vie du produit, depuis l’extraction des matières premières jusqu’au traitement en fin de vie, en passant par la conception de matériaux, la conception du produit, le transport et l’utilisation. C’est aussi une approche de compromis puisqu’elle cherche le meilleur équilibre entre les exigences, environnementales, sociales, techniques et économiques dans la conception et le développement de produits.

A noter que l’éco-conception est une démarche environnementale standardisée qui bénéficie d’un référentiel international : la norme ISO 14062 intitulé « Management environnemental – Intégration des aspects environnementaux dans la conception et le développement de produits ».

éco-conception communication

La méthode ACV : Analyse du Cycle de Vie

ACV analyse du cycle de vie

Crédits : Pôle Eco-conception

Pour évaluer efficacement les impacts sur l’environnement d’un produit, il existe de nombreuses méthodes plus ou moins précises. L’analyse du cycle de vie (ACV) représente aujourd’hui l’outil le plus abouti. Selon l’ADEME« L’analyse du cycle de vie (ACV) recense et quantifie, tout au long de la vie des produits, les flux physiques de matière et d’énergie associés aux activités humaines. Elle en évalue les impacts potentiels puis interprète les résultats obtenus en fonction de ses objectifs initiaux. »

Cette méthode prend donc en compte l’ensemble du cycle de vie (depuis l’extraction des matières premières ou l’utilisation de matières recyclées jusqu’au transport du produit, son utilisation et sa fin de vie) sur un nombre important d’indicateurs d’impacts. Ce processus est souvent long et coûteux, c’est pourquoi des cabinets de conseil dans l’éco-conception ont développé des études simplifiées pour démocratiser l’ACV. C’est le cas de Donnons du Sens, la société qui nous accompagne dans l’éco-conception des PLV.

L’analyse du cycle de vie est un outil d’aide à la décision. Il permet d’identifier les impacts positifs et négatifs d’un produit, mais pas forcément de hiérarchiser de façon absolue différents produits selon leurs qualités écologiques. Les résultats des ACV sont souvent utilisés pour des besoins d’orientation des politiques publiques, d’affichage environnemental ou encore d’éco-conception.

De manière opérationnelle, cette évaluation des impacts environnementaux est souvent utilisée pour comparer deux solutions techniques. Par exemple, en communication, l’ACV peut permettre de comparer précisément l’impact de l’envoi d’un courrier papier pour annoncer une promotion et son équivalent numérique (envoi d’un email, publication d’une vidéo sur les réseaux sociaux, …).

Quels sont les 5 bénéfices de l’éco-conception en impression

A première vue, on pourrait penser que l’éco-conception en impression est un démarche coûteuse qui vous faire perdre en compétitivité. Il n’en est rien ! Les avantages sont nombreux : environnemental, meilleure image, réglementaire, stratégique et économique.

#1 Environnemental

  • Réduire l’empreinte
  • Réduire les déchets
  • Agir pour une meilleure santé

#2 Image

  • Différenciation positive de l’entreprise
  • Image positive auprès des investisseurs, clients, citoyens, collaborateurs
  • Prendre en main sa responsabilité sociétale

#3 Réglementaire

  • Anticiper les réglementations
  • Être conforme à l’existant

#4 Stratégique

  • Innover, repenser le produit pour être en rupture
  • Stimuler la créativité
  • Management, positionnement

#5 Economique

  • Maîtriser les risques et les coûts inhérents au cycle de vie complet du produit
bénéfices éco-conception

5 bonnes pratiques d’éco-conception en impression pour vos supports de communication

Pour vous permettre d’avoir une communication responsable, nous avons mis en place une liste de critères permettant de garantir la production et l’éco-conception en impression et fabrication de PLV :

✏️ #1 Le contenu de votre campagne PLV 

Il est important de se poser les bonnes questions avant de commencer tout projet. Quel sera son objectif, sa cible et les quantités à imprimer ? Il est également important de se poser les bonnes questions concernant l’obsolescence des contenus et ainsi planifier une mise à jour de celui-ci. Une réflexion autour de l’intégralité du cycle de vie doit aussi être effectuée afin de ne pas avoir un produit en fin de vie sans avoir été utilisé.

 🌿 #2 Le choix des matériaux : recyclés ou recyclables ?

Pour un support de communication éphémère, nous allons plutôt choisir le carton, une matière légère et recyclable. Pour des projets pérennes, le bois sera privilégié. En effet, il s’agit d’un matériau noble, solide, avec un impact écologique faible, voire nul. Choisir des matériaux recyclés pour la fabrication des PLV est une très bonne chose. Mais il faut savoir que certaines matières recyclées ne sont pas recyclables. Parfois, il est préférable d’utiliser des matériaux non recyclés mais dont le cycle de vie est parfaitement maîtrisé. Cela permet entre autres d’avoir une meilleure durabilité du produit et réduit considérablement l’impact environnemental des produits sortants. 

  • Le papier : pour entrer dans une démarche d’éco-conception en impression, il est primordial de choisir un papier éco labellisé qui va permettre d’assurer un impact environnemental moindre sur l’intégralité du cycle de vie du produit.
  • Les encres : en impression les encres sont constituée de différentes composantes avec, selon, l’encre un pourcentage différent de pigments et d’additifs. Dans une démarches d’éco-conception en impression, vous pouvez opter pour des encres dites « végétales » qui ont un taux de toxicité moindre. Il est important de préciser qu’aucune encre n’est 100% végétale. En effet, même si les pigments sont biodégradable, il s’agit tout de même de produits de synthèse qui ne sont pas renouvelables.
  • Les finitions : parmi les solutions de finitions existant dans le domaine de l’impression, il existe des reliures végétales. Ces reliures utilisent des colles végétales, recyclables et biodégradables. Cependant, certaines reliures et finitions vont être négative quant au recyclage : pelliculage, spirales, agrafes.

 🚚  #3 La logistique dans une logique d’éco-conception en impression

  • Eviter le suremballage : pour les PLV fragiles, il est difficile de se passer des emballages en plastique comme le film bulles. Mais quand nous le pouvons, nous protégeons nos supports de communication avec du carton et des bandes kraft.
  • Optimiser la logistique : pour certaines PLV en volume, la logistique a coût écologique non négligeable. Nous privilégions donc le transport à plat et le montage dans vos points de vente. Cela permet de réduire considérable l’empreinte environnementale mais également les coûts économiques de vos projets.

♻️ #4 Penser à une seconde vie du produit

Penser à la fin de vie de vos PLV ou à une seconde vie avec le recyclage des outils de communication reste, aujourd’hui, l’une des principales problématiques d’éco-conception en impression dans notre secteur, qui est la fabrication de supports imprimés. Une bonne gestion des déchets va permettre de limiter l’impact environnemental de votre communication et vos PLV. Cette gestion peut faire l’objet d’une étude dans votre service de recherche et développement, qui par l’analyse du cycle de vie produit, va trouver des solutions adéquates pour être plus respectueux de l’environnement.

🔎  #5 Choix des fournisseurs et imprimeurs

Penser à la fin de vie de vos PLV ou à une seconde vie avec le recyclage des outils de communication reste aujourd’hui une des principales problématiques dans notre secteur. Une bonne gestion des déchets va permettre de limiter l’impact environnemental de votre communication et vos PLV. Cette gestion peu faire l’objet d’une étude dans votre service de recherche et développement, qui par l’analyse du cycle de vie produit, va trouver des solutions adéquates pour être plus respectueux de l’environnement. 

⚠️ Attention, l’éco-conception en impression et fabrication d’une PLV n’équivaut pas forcément à une PLV écologique. C’est avant tout une PLV intelligente, qui utilise moins de matières, est réutilisable et/ou recyclable par exemple.

Afin de répondre aux attentes de nos clients, nous proposons régulièrement de nouvelles matières recyclables et/ou recyclées, dans une démarche d’éco-conception en impression. Nous avons par exemple imprimé sur un matériau à base de gobelets recyclés ou un autre créé avec des dérivés d’algues bretonnes. 

Envie d’intégrer l’éco-conception en impression
pour vos outils de communication ?

Télécharger le catalogue