Les chiffres clés du retail – Juillet 2023

par | 7 Août 2023 | Les chiffres clés du retail

Face à l’inflation qui préoccupe 57 % des Français, ces derniers adoptent une consommation raisonnée et recherchent les promotions, entraînant une réduction des dépenses malgré des projets de vacances. La participation aux ventes diminue progressivement, mais les résultats des deux premières semaines des ventes d’été 2023 sont positifs. Le commerce de détail au 1er semestre 2023 connaît une baisse de chiffre d’affaires, mais certains secteurs, comme la beauté/santé, montre des signes de rebond, tandis que le e-commerce progresse. Ce sont les sujets traités dans ce nouveau numéro des chiffres clés du retail du mois de Juillet.

Les stratégies des Français face à l’inflation : équilibre entre consommation raisonnée et plaisirs en promotion

Impact de l’inflation, du dérèglement climatique et des conflits sur la morale des Français : 9 consommateurs sur 10 ont réduit leurs dépenses en 2023, mais les vacances restent importantes. Stratégies anti-crise, gestion des finances et préoccupations environnementales sont analysées dans l’étude GfK Consumer Pulse.

Les Français placent l’inflation au sommet de leurs préoccupations

Au 2e trimestre 2023, près de 57 % des ménages français sont préoccupés par l’inflation. En conséquence, 9 Français sur 10 ont réduit ou réduit leurs dépenses cette année : sorties au restaurant (51%), loisirs, voyages et achats de mode et d’accessoires (43%).

Les produits également liés à l’habitat et à l’équipement domestique reviennent en deuxième position, tandis que les dépenses quotidiennes telles que l’essence (32 %) et l’alimentation (29 %) sont concernée par les restrictions.

Même les abonnements TV et les achats de livres, qui étaient jusqu’à présent épargnés, font désormais partie des domaines où les Français cherchent à être plus économes, avec respectivement 28% (+6pts vs Q4 2022) et 25% (+4pts).

Les chiffres clés du retail - Juillet 2023

© Toa Heftiba – Unsplash

Consommation raisonnée et recherche de promotions en hausse chez les consommateurs

Plus de 8 consommateurs sur 10 adaptent leurs comportements d’achat. Parmi les produits de grande consommation impactés par l’inflation (+14% sur un an à fin mai 2023), quatre stratégies se démarquent :

1. Adopter une consommation raisonnée

La première approche anti-crise consiste à adopter une consommation raisonnée, avec 53 % des consommateurs optant pour cette stratégie en ce qui concerne les produits alimentaires, et 48 % en ce qui concerne les produits d’hygiène et de beauté.

2. Privilégier la réduction de quantité et se limitent aux achats essentiels

Cela concerne notamment la viande et le poisson frais, les confiseries/chocolats, les boissons alcoolisées, ainsi que les produits de maquillage et de parfum.

3. Des comportements d’achats liés aux prix
  • Près d’1 consommateur sur 3 surveille les prix des produits habituels et/ou compare les marques, en particulier pour les céréales, les conserves et les yaourts/desserts frais.
  • Environ 1 consommateur sur 4 recherche activement des promotions, utilise des programmes de cagnottage, et préfère les produits de marques distributeurs (MDD) ou 1ers prix plutôt que ses marques habituelles.
  • En ce qui concerne les projets d’équipement de la maison et les achats d’outils de bricolage/jardinage, les comportements diffèrent.
4. Des stratégies émergentes
  • Profiter des produits en promotion ou attendre les périodes promotionnelles, adapté par 27 % des consommateurs pour les biens techniques et 23 % en bricolage/jardinage.
  • Prolonger l’utilisation de leurs appareils tant qu’ils fonctionnent pour 1 consommateur sur 4. Cette pratique est plus courante chez les plus de 50 ans et peut temporairement freiner la tendance Premium observée depuis plusieurs années.
  • 21% des consommateurs reportent leurs projets, préférant une approche prévoyante et évitant massivement le recours au crédit (entre 10% et 13%) pour leurs achats d’équipement domestique, de bricolage/jardinage et de leasing LLD pour la voiture.
Les chiffres clés du retail - Juillet 2023

© Dahee Son – Unsplash

Malgré la perspective des vacances, une fin d’année tendue reste présente dans les esprits.

Selon l’étude GfK Consumer Pulse Q2 2023, près de 2 Français sur 3 ont des projets de vacances, tandis que 31% sont encore indécis et 8% ont été contraints d’annuler leurs projets en raison de l’inflation.

Parmi ceux qui ont déjà confirmé ou planifient leurs vacances d’été, 8 Français sur 10 prennent des mesures pour contrer l’inflation en raccourcissant la durée du séjour (29%), en optant pour des destinations plus proches pour réduire les coûts (26%), ou en décalant les dates pour bénéficier de périodes moins onéreuses (26%). Malgré cela, l’inquiétude persiste pour le second semestre, avec 4 Français sur 10 anticipant des difficultés financières en fin d’année.

Source : Comarketing

Plus d’un tiers des Français préfèrent attendre la seconde démarque avant de profiter des soldes

Chaque année, la participation des Français aux soldes diminue progressivement, mais 36% d’entre eux optent désormais pour attendre la seconde démarque avant d’effectuer leurs achats.

À l’occasion des soldes d’été, Bonial, une entreprise spécialisée dans les médias et technologies pour le commerce, a collaboré avec OpinionWay pour réaliser une étude visant à examiner la participation des consommateurs à cette opération, en particulier lors de la seconde démarque.

Dans le cadre de cette étude, Bonial a également évalué les seuils de promotion qui déclenchent l’achat par catégorie d’articles, ainsi que le niveau d’érosion de la participation aux soldes au cours des 10 dernières années.

Un tiers des consommateurs attendent la seconde démarque.

Alors que 61% des consommateurs envisagent de faire des achats pendant les soldes d’été, 36% d’entre eux préfèrent attendre la seconde démarque pour bénéficier de meilleures affaires.

Les femmes en première ligne

Les comportements d’achat entre femmes et hommes présentent des différences. En effet, 65% des femmes ont l’intention de participer aux soldes, tandis que cette proportion est de 58% chez les hommes.
De manière plus significative, 41% des femmes prévoient de participer à la seconde démarque, tandis que cette proportion est de seulement 32% chez les hommes.

Des écarts régionaux marqués chez les non-participants

Malgré les nombreuses actions commerciales et promotions organisées par les enseignes tout au long de l’année, on observe que les personnes moins intéressées par les soldes sont plus nombreuses dans les régions du nord-ouest (46%) et du sud-ouest (45%).
En revanche, dans le nord-est de la France, 31% des habitants ne prévoient pas de profiter de cette période de baisse des prix, tandis que ce chiffre atteint 37% pour les Franciliens.

Les chiffres clés du retail - Juillet 2023

© 619132791 pixarno – Adobe Stock

Les chiffres clés du retail - Juillet 2023

© Claudio Schwarz – Unsplash

Une diminution progressive de la participation aux soldes sur une décennie

Malgré la hausse des prix, 6 Français sur 10 affirment participer moins aux soldes qu’il y a 10 ans.

Ce comportement est plus prononcé chez les femmes que chez les hommes, ainsi que chez les personnes appartenant aux CSP- (se reporter aux slides 11 à 16 de l’étude complète téléchargeable).

L’érosion de la participation aux soldes au cours des 10 dernières années peut s’expliquer par la multiplication des temps forts commerciaux

Bilan des 2 premières semaines des soldes d’été 2023 : des résultats positifs

Après les 14 premiers jours de soldes, l’activité en magasin affiche une hausse de +4% par rapport à la même période de l’année précédente. La fréquentation des magasins connaît également une légère augmentation (+1%).

Ces résultats positifs témoignent de l’attente élevée des consommateurs pour les soldes, malgré un pouvoir d’achat contraint pour les Français. Le prix demeure plus que jamais un critère déterminant pour une grande partie des clients.

Bilan du commerce de détail au 1er semestre 2023 : Un rapport éclairant sur l’activité du secteur.

Selon le dernier bilan de Procos sur les 6 premiers mois de 2023, à l’instar des commerçants indépendants, une majorité d’entre eux a enregistré une baisse de chiffre d’affaires depuis le début de l’année, tandis que les grandes enseignes révèlent également des difficultés à retrouver le niveau d’activité d’avant la crise sanitaire.

Bien que le chiffre d’affaires réalisé par les commerces physiques ait légèrement augmenté de 3 % en valeur sur le semestre par rapport à 2022, cette hausse est principalement due à l’inflation. En prenant en compte le volume de vente, l’activité a en réalité diminuée de -0,5% à -1% par rapport au premier semestre 2022.

Les chiffres clés du retail - Juillet 2023

© 307233498 | starush – Adobe Stock

Analyse des dynamiques entre les différents secteurs d’activité.

Malgré cette moyenne en baisse, des résultats se manifestent avec certains secteurs d’activité faisant face à des difficultés plus marquées. Notamment, la culture/cadeaux/jouets (-5 % en volume par rapport à 2022), l’habillement (-2 %), et l’équipement de la maison (-1,5 %) connaissent des performances plus faibles. En revanche, la chaussure (+1,5% en volume) et surtout la beauté/santé (+3,5%) enregistrent des résultats plus positifs.

La restauration et la bijouterie se stabilisent (+0,5%), tandis que l’alimentaire connaît une baisse de son volume de vente (-1%), directement impacté par l’inflation.

Le flux de clients dans les commerces continue de diminuer.

La fréquentation des points de vente, tous sites confondus, reste en-deçà de son niveau d’avant crise sanitaire. Une hausse légère a été constatée les deux premiers mois de l’année (+3,2% en janvier, +1,5% en février) malgré les restrictions sanitaires. Cependant, la tendance s’est dégradée nettement en mars, avec une chute marquée de -7,1% en mai par rapport à 2022. Selon Procos.

Les chiffres clés du retail - Juillet 2023

© WeLoveBarcelona.de – Unsplash

Les chiffres clés du retail - Juillet 2023

© 143632490 | zhu difeng – Adobe Stock

Des signes de rebond pour l’activité au second semestre 2023 ?

Procos observe des signes préconisés malgré le contexte difficile :

  • En juin 2023, les points de vente ont enregistré une hausse de 6,5% (+3,5% corrigés de l’inflation).
  • La mode, la beauté/santé (+14,2%) , la bijouterie (+11%) et l’alimentaire spécialisé (-9,9%) affichent de belles performances.
  • Le e-commerce représente désormais plus de 15% du commerce de détail, avec environ 14 000 nouveaux sites créés en 2022. Cette tendance vers le commerce connecté offre ainsi une opportunité aux commerçants indépendants.

Source : L’echommerce

À découvrir également…

Les grandes tendances graphiques 2024 à suivre

Les grandes tendances graphiques 2024 à suivre

Bienvenue dans ce panorama créatif, où les grandes tendances graphiques 2024 redéfinissent la manière dont nous percevons et créons le design visuel. Chaque mouvement est une réponse aux évolutions technologiques, aux aspirations culturelles et à une quête incessante...

Télécharger le catalogue